HISTOIRE & PATRIMOINE

Le Guercy et son Patrimoine: Accueil

MONOGRAPHIE DU VILLAGE

UN PEU D'HISTOIRE...

 

Extrait de la Monographie, écrite en 1891, par Monsieur MEULET, instituteur à Carlucet  :

 

"La tradition locale rapporte que cette commune a été fondée au commencement du IXe siècle par une famille venue d’au delà des Alpes, de la province appelée de puis le Piémont.

 

  Comme la plupart des communes de ce temps- là, Carlucet eut ses seigneurs. Au XIIIème siècle, ce terrain dépendait du monastère d’Aubazine (Corrèze), ainsi que le prouve un manuscrit de 1275.

Comment les seigneurs acquirent-ils des droits sur ces dépendances, nous l’ignorons. Toutefois, il est certain que de 1451 à 1651, sept seigneurs y demeurèrent à diverses époques.

 

Il ne reste plus aujourd’hui aucun vestige de la demeure seigneuriale. On sait néanmoins que le jardin du presbytère en occupe l’emplacement. Il desservait l'église qui fut jadis celle du monastère avant de devenir léglise paroissiale. Ce château, sur un monticule isolé, était ceint d’un solide fort le défendant contre les attaques des Anglais, qui s’en emparèrent en 1423." Les restes des belles murailles du château ont été détruites pour en récupérer les matériaux vers 1811 par ordre et au profit du maire de Carlucet de l'époque.

Un peu d'histoire rapportée par un ancien instituteur de la commune à la fin du XIX ème siècle.
monographie de carlucet.pdf
Document Adobe Acrobat 606.5 KB

Toponymie de Carlucet

Jacqueline et Gaston Bazalgues, avec le concours de la section Occitan

--=-=-=-=-=-=-=--=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=--=-=-=--=-=-

La toponymie est une branche de l’onomastique qui étudie les toponymes, c’est à dire les noms propres désignant un lieu. Celle-ci, occitane concerne notre région. Cette recherche se situe au carrefour de l’histoire, de la géographie et de la linguistique (Gaston Bazalgues, toponymie lotoise. A la découverte des noms de lieux du Quercy et des communes du Lot – Editions de la Bouriane et du Quercy, 2002). C’est aussi notre patrimoine.
Le groupe « Occitan » de Racines étudie actuellement les toponymes du canton de Gramat. Peut-être verrons nous un jour fleurir sur les pancartes, à l’entrée de nos villages leur nom en français suivi du nom occitan !

CARLUCET, CARLUCET :
Diminutif de 
castellum, petit château ou maison forte, qui donnera castelluceto, casluceto et caslucet, forme attestée dans le cartulaire d’Obazine. Chef-lieu de canton de 1790 à 1800.

La BARRADE, la BARRADA

Idée de clôture, d’enclos, de limite.

Le BARRY, lo BARRI
Ce terme désigne d’abord un rempart, puis ce qui est bâti de l’autre côté du rempart, le faubourg.

Le BARTAS, lo BARTAS
Terme pré-gaulois. Idée de broussailles, taillis.

BAUSSAC, BAUSSAC
Nom d’un domaine de formation gallo-romaine formé du nom du propriétaire
balteus auquel on rajoute la finale –acum avec l’idée de propriété. Balteus est sans doute le surnom d’un homme dont le visage présente un aspect tacheté.

BIGUES, BIGUES
Nom de famille venue après 1470, date des arrentements de Carlucet et Couzou

Les BOUYGUES, las BOIGAS
Ce nom, qui remonte au gaulois 
bodica, indique au Moyen Age un affrichement. Sur le plan napoléonien, lieu principal de las Places, ce qui expliquerait le nom ancien de Pech Gary, les Bouygues étant une hauteur.

CANTEGREL, CANTAGRELH

De l’occitan cantar, chanter, et grelh, grillon. Lieu où chante le grillon.

CANTEMERLE, CANTAMERLE
Un cloup, nom d’origine préceltique, est une doline, une dépression sur le causse.

La CAZELLE, la CASELA
Diminutif du latin 
casa, cabane ou cabane en pierre.
La maison actuelle est l’ancien presbytère de l’église Saint-Pierre de la Serre qui était située en contrebas.

La COMTE, la CONTE
La propriété d’un comte. Ancien repaire, château. Moulin à vent à deux paires de meules sur le Pech d’Andral.

La CROIX, la CROTZ
Croisement où l’on trouve une croix, ici attribuée à Vidaillet

La GAMASSE, la GAMASSA
Il s’agit d’un augmentatif de 
gamas, autre nom du chêne.

GILET, GILET
Autrefois Malpech (Meulet). Nom de famille, propriété de Gilles Bodet, prêtre de Saint-Pierre-de-la-Serre.

GRANGES, GRANJAS
Sur la racine de 
granica, réserve de grains.
Petite grange cistercienne fondée par l’abbaye d’Obazine et dépendant des Alix.

GRAULE BASSE, GRAULA BASSA
Graula, formé à partir du latin 
gravula, indique un terrain pierreux.
La croix de Graule Basse est une variante de la croix d’Oviedo, dite aussi croix des anges, sur le chemin roumieu de Rocamadour à Gourdon.

GRAULE HAUTE, GRAULA NAUTA

Origine identique à partir de gravula.

La JAMONE, la JAUMONA

La propriété de Jaume, Jacques.

Le LAC GRAND, lo LAC GRAND
Point d’eau aménagé pour la consommation humaine et l’abreuvage des bêtes.

Le LAQUET, lo LAQUET
Terme occitan diminutif de lac, Le petit lac.

Le MARCHES, lo MARCHES
Souligne en occitan la présence d’une terre fertile.

Le PECH MAURIOL, lo PEG MAURIOL
Pech tire son nom du latin 
podium, une hauteur.
Mauriol, est soit un nom de famille soit un dérivé de maure, adjectif qui signale un endroit sombre, obscur, souvent boisé.

Les PLACES, las PLACAS
Grand espace plat, souvent communal, en indivision. Plus grand qu’un couderc.

Le POUGET, lo POGET
Diminutif de pech. Sommet d’une petite colline.

POUX LANTY, POTZ L’ANTIC
Le cartulaire d’Obazine signale un Pozantic, puzantic, dépendance de la grange cistercienne de la Dame. Ce nom est composé de potz, puits, du latin 
puteus avec l’adjonction de l’adjectif antic.
Le cartulaire mentionne un « 
mansum de Pozantic del Pluzesus ». Le manse du puits antique du Pouget. Pouget étant un petit pech. Il s’agit de la mention la plus ancienne que nous possédons à son sujet.

 

* Localisé dans la commune de Carlucet par Jacqueline Bazalgues. « A la recherche de la grange cistercienne disparue de la Dame ». Quercy recherches, Cahors n° 76, 1994

 

Le PROCUREUR, lo PROCURAIRE
Autrefois Cérèdes (Meulet). Nom de profession. Vendu en 1632 à Jean Maysen, procureur d’office du commandeur du Bastit (Meulet).

RIGALOU, RIGALON
Diminutif de Rigal, nom de famille de formation germanique, variante de Ricard. A l’origine nom d’un guerrier.

ROCABILLIERE, ROCABILIERA
Terme bâti sur 
roca, idée de grotte, d’abri sous roche comme dans Rocamadour, et billère, diminutif du latin villa.
Roca Beleira est cité dans le cartulaire d’Obazine comme dépendance de la grange de la Dame.

Le ROUX, lo ROS
Nom de famille. Jean Rous, propriétaire en 1632 (Meulet)

SAINT-CREPIN, SENT CRESPIN
Eglise disparue et, dans son voisinage, puits où l’on se rendait en procession pour faire pleuvoir.

SAINT-PIERRE-DE-LA-SERRE, SENT PEYRE DE LA SERRA
Serre est une forme pré latine indiquant une idée de colline, d’ensemble de collines.
Paroisse disparue de Saint-Pierre-de-la-Serre dont l’église se trouvait au lieu-dit actuel de la Cazelle.

Le SOL D’ANDRAL, lo SOL d’ANDRAL
Sol renvoie à une implantation ancienne. Andral nom de famille. Sa propriété.

Le SOL DEL PECH, lo SOL DEL PEG
Propriété implantée sur une hauteur, propice à l’installation d’un moulin à vent, actuellement désaffecté.

Les TEULIERES, las TEULIERAS

Anciennes carrières de teulas, lauzes calcaires ?

TERRE DE PRAT, TERRA DE PRAT

Terre caractérisée par une prairie naturelle.

VERGNOULAS, VERGNOLAS
Formé à partir de 
vernhe, l’aulne, francisé en vergne. Ici augmentatif.

L'EGLISE SAINTE MARIE MADELEINE

L'église de Carlucet était probablement une chapelle du château dont on remarque la porte de communication avec ce dernier dans la tribune située au-dessus de l'entrée actuelle. Elle était sans doute une annexe de Saint-Pierre-de-la-Serre, église rasée au milieu du XIXème siècle et située non loin de la Caselle.

  Trois autres églises étaient voisines : Saint-Martin-de-Bressol entre Carlucet et Le Bastit, celle de Beaussac et celle de Saint-Crépin non loin du puits du même nom.

L'église s'est faite en plusieurs étapes et d'abord sous le contrôle des Cisterciens d'Obazine. Le clocher et la sacristie en furent les dernières réalisations.

Ce n'est qu'en 1984, lors des travaux d'entretien, que les peintures murales furent découvertes sous une couche de chaux et de badigeon. La couche de chaux pourrait remonter à l'époque d'une épidémie de peste. Selon la monographie de Meulet une "peste sévit à Carlucet avec une telle violence que dans l'espace de quatre années, de 1560 à 1564, le nombre de familles fut réduit à huit". 

Ces peintures murales semblent être du XVème-XVIème siècle et l'on constate deux moments dans leur création avec des couleurs ocres et grises.

Dans un premier temps, une demande de classement fut faite auprès de Mme SIRE des Beaux-arts de PARIS. Puis à la suite des interventions de Mr MENGADO, Architecte des Monuments Historiques à CAHORS, Mr BELIN, Restaurateur d'Art à TOULOUSE, la restauration a été entreprise et fut confiée à Melle Ariane TRIGNOL.

 Les travaux commencèrent le 15 Décembre 1986 et durèrent plusieurs mois.

Tableau et son cadre : La Madeleine au pied de la croix.

Ce tableau porte la signature du peintre français Emile-Charles-Joseph Loubon (1809-1863). Cet élève des peintres de paysages et de genre Constantin et Granet, lié aux peintres de l'école de Barbizon, connaît une brillante carrière de paysagiste. Exposant dès 1833 au Salon, il devient le directeur de l'Ecole des Beaux-Arts de Marseille de 1845-1863 où il joue un important rôle dans la formation de l'école de paysage dite de Marseille. Il excella en effet dans la description picturale de la Provence ...

LES ANCIENNES PHOTOS DE CARLUCET

LE MOULIN A VENT DE LACOMTE

Le moulin de Lacomté date du XVème siècle.

Il a été construit vers 1423-1425 durant la présence des Anglais à Carlucet. On retrouve ce type de moulin en Aquitaine et en Angleterre. Il est unique en Midi-Pyrénées à posséder deux paires de meules à l'étage, l'une pour le maïs et l'orge, l'autre pour le blé.

Le moulin n'a plus tourné depuis 1914. Quelques années plus tard, les ailes ont été retirées car les moulins inutilisés portant des ailes, devaient payer un impôt.

Entièrement rénové en 1992 par ses propriétaires, M et Me Jean Garrigues. Les ailes ont une envergure de 15.50 mètres de long et 3.4 mètres de large. Elles pèsent 450 kg chacune, il y a 70m2 de surface.

La couverture du toit est en bois de cèdre rouge.

La grosse poutre à l’opposé des ailes sert à faire tourner le toit à 360 degrés pour mettre les ailes face au vent

La petite barre le long du mur est la commande du frein. Le système de freinage est en haut. 

Il se visite, chaque année, lors des journées du patrimoine et sur demande

auprès de Monsieur Jean Garrigues

Notes sur les moulins à vent et le moulin de Lacomté
Note sur le moulin de Lacomté d’après le
Document Adobe Acrobat 11.6 MB
Bienvenue à CARLUCET : Ne passez pas à côté des dernières informations : - ...- -- 26 NOVEMBRE à 20h30 - Cinéma : AU NOM DE LA TERRE -Pour le livre HISTOIRE DE CARLUCET voyez la rubrique dédiée - - - - - ----FERMETURE EXCEPTIONNELLE : MAIRIE LE jeudi 21 novembre 2019 - AGENCE POSTALE LES 21, 26 et 27 NOVEMBRE 2019 - ATTENTION : travaux annoncés aux abords du village sur RD 32 et RD50 du 12/11/19 au 20/12/19

        ALERTES METEO

Cliquez ici pour toutes informations relatives aux alertes météo